Le Flocon, l'association des parents d'élèves d'Huez

25 juillet 2017

Les animations jeunesse de la semaine

MARDI 25 JUILLET

A la bibliothèque municipale  17h à 18h

En compagnie de Cécile Laforet :
"Les cuisiniers ont leurs mots pour parler des plantes,de leurs saveurs, leurs parfums...
Les accompagnateurs de montagne en ont d'autres, sur leurs vertus,  leur importance pour notre environnement...
Quant aux conteurs...

 

SPECTACLE « PROFESSEUR TOTOCHE »
Spectacle de théâtre, d’humour et de musique avec marionnettes.
Annulé en cas de mauvais temps.
Parvis de la patinoire

Tout public dès 3 ans Offert +33 (0)4 76 11 44 44

 

 

MERCREDI 26 JUILLET

A la bibliothèque municipale  10h à 11h

LECTURE ANIMÉE JEUNESSE « LES GRENOUILLES »

de 3 à 8 ans, gratuit


Au musée  17 h à 18 h 30

ATELIER CRÉATIF « CONFECTION DE BOURSES ET BRACELETS »
Venez réaliser votre bourse et bracelet d’inspiration médiévale !
Dès 7 ans • 10 enfants maximum (réservations conseillées)
2 €/pers. avec la carte PREMIUM ou pour les familles comprenant au moins 3 pers.
Sinon 5 €/pers.
+33 (0)4 76 11 21 74

 

VENDREDI 28 JUILLET

DÉAMBULATION MUSICALE « LA COMPLÈT’MANDINGUE »
Orchestre de balafons portables. 2 déambulations de 45 min.
11h30 : parvis d’Alpe d’Huez Tourisme. 16h30 : parvis de la patinoire

Tout public Offert
+33 (0)4 76 11 44 44

Fin de l'exposition "LES COULISSES DE LA NEIGE"

 

Affiche Expo Sata(1)

 

SAMEDI 29 ET DIMANCHE 30 JUILLET

Le temps d'un week-end, l'authentique village d'Huez se transforme en théâtre historique pour fêter la sainte patronne du village. Les habitants, costumés avec les tenues d'antan, proposent aux visiteurs de nombreuses animations.
La Fête de la Sainte-Anne, c’est la fête organisée par les d’Huizats* pour fêter la sainte patronne d’Huez, le village historique de la station. De nombreuses animations pour tous ponctueront ces 2 jours de fête : atelier de vitraux, repas champêtre, bal musette, défilé en costumes d’époque, vide-grenier, messe en l’honneur de Sainte-Anne...
*les habitants d'Huez

 

Affiche-Ste-Anne-2017_800px

Menu : Sainte-Anne

Menu : Sainte-Anne

Programme : - Fête de la Sainte Anne

Programme : - Fête de la Sainte Anne

 

 

Posté par sandrinedhuez à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Recyclivres : faites de la place dans votre bibliothèque !

Vous ne savez plus quoi faire de vos livres, mais impossible de les jeter…

Vous souhaitez faire de la place avant la vente des livres de la bibliothèque prévue le 10 août …

La collecte de Livres et Palabres aura lieu en fin d'été !

 

Une solution écologique et solidaire : Recylivres

L'entreprise qui donne une seconde vie aux livres

recyclivre-donner-livre-occasion-logo

 

Cette entreprise éco-citoyenne collecte les livres d'occasion, CDs, DVDs, jeux vidéos.

Implantée dans 7 grandes villes, elle propose même de venir à domicile avec une voiture électrique ! (l'entreprise est membre du réseau 1% pour la planète)Quand ce service n'est pas disponible, comme à l'Alpe d'Huez, il est possible d'envoyer gratuitement pas colis dans un point relais ou déposer dans un point-livres (le plus proche de chez nous est la ressourcerie Ozanam à Vaulnaveys.

Les livres sont triés puis revendus sur internet. Ce site internet de vente de livres d'occasion original qui crée un lien solidaire entre ses clients et les populations défavorisées. Le destin d'un livre dont on souhaite se séparer n'est ni la cave, ni la poubelle jaune, ni la déchetterie.

10% de leurs revenus nets générés par la vente des livres d'occasion sont directement reversés à des associations et des programmes d'action de lutte contre l'illettrisme, en faveur de l'accès à la culture pour tous et de la préservation de nos ressources. Plus de 725 000€ ont été reversés à ce jour !

La gestion du stock et les expéditions ont été confiées à l'association ARES qui réalise son activité dans le cadre d'une action d'insertion de personnes en grande exclusion

Attention ! Les livres très abîmés ou aux contenus obsolètes (ex : manuels scolaires), les dictionnaires et encyclopédies, les livres clubs (ex : France Loisirs, Grand Livre du Mois, Sélection du Livre...) tout comme les revues et journaux et les guides de voyage, ne sont pas collectés.

 

La bibliothèque municipale renouvelle sa vente de livres déclassés.

Cette vente aura lieu le 10 août de 10h à 18h, au Palais des Sports et des Congrès,

1€ les livres adultes et 0.50€ les livres enfants !

 

À la suite de cette journée, Livres et Palabres organisera en partenariat avec la bibliothèque,

Une grande collecte fin août/début septembre

Afin de mutualiser le transport jusqu'à Ozanam

 


Recyclivres, l'entreprise qui donne une seconde vie aux livres

 

Posté par sandrinedhuez à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2017

Un entraînement à la lecture à découvrir

Voici une information de l'association française pour la lecture, une plateforme pour s'entraîner à la lecture dite savante, c’est-à-dire rapide.

ELSA et un logiciel de perfectionnement des compétences de lecture qui s'adresse aux écoliers à partir de 9 ans, collégiens ou lycéens, mais aussi aux adultes.

Cette méthode permet d'augmenter rapidement et durablement son niveau de compétence en lecture.

Les exercices sont basés essentiellement sur la reconnaissance visuelle rapide, un travail sur le texte, l’anticipation, la compréhension de la lecture. Ils permettent de s'entraîner à construire systématiquement l’information au niveau du texte et de son organisation, de développer anticipation et prises d’informations, dans les domaines lexicaux et syntaxiques, propres au système graphique.

ELSA a été sélectionnée par l'Observatoire National de la Lecture et désigné d'utilité pédagogique par le Ministère de l'Éducation Nationale. (RIP).

elsa_version_imprimable elsa version imprimable_Page_1

elsa version imprimable_Page_2

Posté par sandrinedhuez à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2017

On en parle dans la presse : Une fin d'année en beauté !

DL 170706

DL 170707-2

DL 170711

Posté par sandrinedhuez à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juillet 2017

La saison estivale démarre !

L'école n'est pas finie, mais voici déjà les premières animations du pôle culturel

Fête du Pôle culturel
MARDI 4 JUILLET
Un beau programme à vivre ensemble, pour bien commencer notre été :

9H30 : accueil à la bibliothèque thé/café et échange autour de vos "Feel Good Books"
10h30 : lecture animée pour les 3 à 6 ans avec Folije
10h30 : pour les grands, découverte du panorama du Pic Blanc avec Fred Tane (en partenariat avec la SATA)
12h30 : buffet collaboratif sur la terrasse du MUSEE
18h : rencontre Poésies à la bibliothèque avec André Leenhardt et Bruno Robert

Flyer Fête Pôle Culturel

Au MUSEE D'HUEZ ET DE L'OISANS 

MERCREDI 5 JUILLET A 14H30
Atelier Peinture (à partir de 7 ans)

Découvrez les perspectives avec l'artiste ETIEN
Groupe de 12 personnes - réservation conseillée

Musée d'Huez et de l'Oisans - 1er étage du Palais des Sports et des Congrès
Tél. : 04 76 11 21 74 
accueil.musee@mairie-alpedhuez.fr

 

Mais aussi

Mercredi 5 juillet :

17h-18h30 : Atelier de confection de bourses et bracelets • Dès 7 ans • 10 enfants maximum
• 2 €/pers. avec la carte PREMIUM ou pour les familles comprenant au moins 3 pers. Sinon 5 €/pers.
• Musée au 1er étage du PSC*

Lundi 10 juillet :
10h-12h : Atelier Calligraphie • Tout public à partir de 10 ans
• 2 €/pers. avec la carte PREMIUM ou pour les familles comprenant au moins 3 pers. Sinon 5 €/pers.

10h30-11h30 : La vie des bouquetins - présentation, atelier jeux, animé par Jérôme FORET • BM*
• De 6 à 12 ans • Gratuit • Musée au 1er étage du PSC*

Mercredi 12 juillet :
17h-18h30 : Atelier de confection de bourses et bracelets • Dès 7 ans • 10 enfants maximum
• 2 €/pers. avec la carte PREMIUM ou pour les familles comprenant au moins 3 pers. Sinon 5 €/pers.
• Musée au 1er étage du PSC*

Posté par sandrinedhuez à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


25 juin 2017

Rentrée 2017 : 4 mesures pour bâtir l'École de la confiance

960x614_le-ministre-de-l-education-jean-michel-blanquer-31-05-2017-credit-chamussy-sipa

Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer 31/05/2017.Credit:CHAMUSSY/SIPA — SIPA

 

 


 

Brève - Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education- 13/06/2017

Site education.gouv.fr

 

 

Dédoubler des classes de CP en REP+

Le Président de la République a fait le choix de combattre la difficulté scolaire dès les premières années de l'école et en soutenant les élèves les plus fragiles. Cela se traduit par le dédoublement des classes de CP et de CE1 dans l'éducation prioritaire.

Pourquoi dédoubler les classes de CP en REP+ ?

Il faut agir à la racine pour combattre la difficulté scolaire, c'est-à-dire dès les premières années des apprentissages fondamentaux (CP et CE1). À la rentrée 2017, le choix est de concentrer l'effort là où c'est le plus nécessaire : dans les classes de CP des REP+. L'objectif global dans lequel s'inscrit cette mesure est "100% de réussite en CP" : garantir, pour chaque élève, l'acquisition des savoirs fondamentaux - lire, écrire, compter, respecter autrui. À la rentrée 2018, les classes de CP en REP et de CE1 en REP+ et REP seront également dédoublées. C'est la mesure la plus importante prise en faveur de l'éducation prioritaire depuis la création des Zep en 1981.

Combien de classes sont-elles concernées ?

Près de 2 500 classes seront dédoublées. Un peu plus de 2 500 postes seront redéployés.

Comment mettre en place cette mesure dès cette rentrée ?

L'objectif est de dédoubler les CP en REP+, dès le mois de septembre prochain :

  • Là où les locaux le permettent les classes de CP seront dédoublées.
  • Là où les locaux ne le permettent pas, deux enseignants interviendront, en petits groupes, dans la même salle de classe.
  • Là où c'est possible, des premiers dédoublements auront lieu également en REP dès la rentrée 2017.

Que va devenir le dispositif "Plus de maîtres que de classes" ?

Le dédoublement des classes de CP en REP+ ne signifie pas la suppression du dispositif "Plus de maîtres que de classes". Hors REP+, ce dispositif va être recentré sur les niveaux CP/CE1 pour lesquels il a été créé. Les deux dispositifs seront évalués durant l'année scolaire 2017-2018.

L'enjeu majeur c'est la qualité de la pédagogie déployée dans ces classes

Les professeurs bénéficieront d'une formation adaptée à ce nouveau contexte d'enseignement. Fin juin, un séminaire national réunissant les Inspecteurs de l'Éducation nationale impliqués permettra de poser les jalons d'une formation solide pour ces professeurs.

Est-ce que la science prouve l'efficacité de ce dispositif ?

Pour être réellement efficace, la réduction de la taille de classe doit être importante pour conduire à un nombre d'élèves bien inférieur à 20. Une étude de terrain incontestable réalisée par Pascal Bressoux et Laurent Lima, "La place de l'évaluation dans les politiques éducatives : le cas de la taille des classes à l'école primaire en France", montre que les effets du dédoublement sont massifs pour la réduction de la grande difficulté scolaire. Cette étude a été menée en conditions réelles et à grande échelle (100 classes de ZEP dédoublées et 100 classes témoin).

Ce dispositif a-t-il été tenté dans d'autres pays ? Avec quels résultats ?

Oui, cela a été testé ailleurs, avec des résultats très proches, ce qui est très encourageant. Il y a déjà longtemps aux Etats-Unis, avec une étude qui a fait date, le projet STAR (Student Teacher Achievement Ratio). Plus récemment au Danemark.

Adapter les rythmes scolaires

Au cours de la campagne présidentielle, le Président de la République a indiqué qu'il souhaitait redonner de la liberté dans l'organisation des rythmes scolaires.

L'objectif premier est de donner aux acteurs de terrain davantage de souplesse dans l'organisation de la semaine scolaire afin de répondre le mieux possible aux singularités de chaque contexte local, dans le souci constant de l'intérêt des enfants.

Quelles possibilités offertes aux acteurs ?

L'approche proposée offre des possibilités nouvelles aux acteurs locaux sans rien retrancher à celles qui existent actuellement :

  • Là où les communautés éducatives et les communes sont satisfaites de l'organisation actuelle, elles pourront tout à fait continuer à fonctionner selon les mêmes modalités.
  • Là où émerge un consensus local entre conseils d'école, municipalité et Inspecteur d'académie en faveur d'une autre organisation, une dérogation aux cadres existants sera possible. Ces évolutions pourront intervenir à la rentrée 2018. Là où les acteurs sont prêts, des expérimentations pourront avoir lieu dès la rentrée prochaine.

Qui va prendre la décision ?

Toute évolution de la semaine scolaire devra faire l'objet d'un consensus local :

  • Saisine conjointe d'une commune ou d'un établissement public de coopération intercommunale et d'une majorité de conseils d'école.
  • Les services académiques pourront alors décider d'autoriser - ou non - des adaptations. Ces autorisations seront accordées sur la base de la cohérence des apprentissages et donc de l'intérêt de l'enfant.

Quel calendrier ?

Le calendrier est celui qui conviendra le mieux aux acteurs de terrain. L'idée est de permettre les premières expérimentations à la rentrée 2017, là où des consensus locaux émergent. D'autres évolutions pourront intervenir aux rentrées suivantes, après concertation locale.

Existe-t-il des études sur les impacts de la journée de 4 jours ou de 4,5 jours sur l'apprentissage des enfants ?

Les études montrent que les effets de l'aménagement du temps scolaire - sur 4 jours ou 4,5 jours - sont négligeables, voire nuls, sur les résultats des élèves. Mais, conformément à la méthode retenue, une évaluation scientifique des différentes modalités d'organisation du temps scolaire sera conduite durant l'année scolaire 2017-2018.

Aménager la réforme du collège

Au cours de la campagne présidentielle, le Président de la République a indiqué qu'il souhaitait redonner de la liberté dans l'organisation des enseignements au collège. Aujourd'hui, le collège n'arrive pas à corriger suffisamment les inégalités apparues dès l'école primaire.

Pourquoi aménager la réforme du collège ?

La réforme du collège est loin de faire l'unanimité. Nous souhaitons donner davantage de souplesse aux équipes pédagogiques dans l'organisation de leurs enseignements pour qu'elles puissent s'adapter aux besoins des élèves et porter le développement d'identités pédagogiques spécifiques pour leurs établissements.

Quel est le calendrier ?

Un arrêté modificatif va permettre aux collèges qui le souhaitent de s'organiser dès la rentrée 2017. Il ne s'agit pas d'une date couperet et les collèges pourront modifier l'organisation de leurs enseignements à la rentrée 2018 ou aux rentrées suivantes. Les collèges qui se satisfont de l'organisation actuelle pourront bien sûr la conserver.

Faut-il revenir sur la réforme dans son entier ?

Certains aspects de la réforme du collège, comme l'interdisciplinarité, la marge de manœuvre laissée aux établissements pour organiser les enseignements, l'enseignement d'une seconde langue vivante dès la classe de cinquième vont dans le bon sens et seront maintenus. Cependant, cette réforme contenait des aspects qui contredisaient les objectifs poursuivis : la suppression, de manière verticale, de dispositifs qui fonctionnaient bien, comme les classes bilangues, les sections européennes et un véritable enseignement de latin et de grec. On a prétendu un peu rapidement que ces enseignements excluaient une partie des élèves alors qu'ils permettaient aussi de rendre plus attractifs des collèges qui ne l'étaient pas assez.

Et que deviennent les EPI (Enseignements pratiques interdisciplinaires) ?

Le carcan des thèmes imposés (6 obligatoires sur 8 proposés) pour les EPI est levé pour donner davantage de souplesse aux acteurs et leur permettre de faire le choix d'EPI plus adaptés à leur projet d'établissement.

Les collèges auront-ils le choix ?

Les collèges qui veulent garder l'organisation pédagogique actuelle le pourront. Les établissements qui souhaitent faire évoluer l'organisation pour mettre en place un véritable enseignement de latin et de grec, développer les classes bilangues ou les sections européennes, pourront le faire.

Cela ne va-t-il pas entraîner des inégalités entre les collèges ?

Aujourd'hui, le système scolaire français est le plus inégalitaire de toute l'OCDE ; il faut sortir du mythe d'une uniformité qui garantirait l'égalité. L'autonomie est une bonne chose dès lors qu'elle signifie liberté et confiance aux acteurs de terrain pour régler les difficultés des élèves. Demain, les équipes et leur chef d'établissement auront davantage de souplesse dans l'élaboration de leur projet pédagogique, en contrepartie d'une responsabilisation accrue et d'une évaluation plus régulière. L'autonomie, c'est aussi réaffirmer la place de l'État : se concentrer davantage sur la définition du cadre national et la vérification de l'atteinte par tous des objectifs fixés, que sur une volonté de gestion du moindre détail.

Instaurer le programme "devoirs faits"

Au cours de la campagne présidentielle, le Président de la République a indiqué qu'il souhaitait offrir à tous les élèves un accompagnement après la classe. Le travail personnel est important pour la réussite de la scolarité. Pourtant, les devoirs sont une source d'inégalité entre les enfants et pèsent souvent sur la vie de famille. Le programme "devoirs faits" va répondre à ce problème en proposant aux élèves des études dirigées après la classe.

Pourquoi se préoccuper des devoirs ?

Il est évidemment nécessaire d'assurer l'accompagnement des élèves à l'école primaire et au collège. Jusqu'à aujourd'hui, il y a une querelle stérile entre ceux qui affirment que :

  • les devoirs sont indispensables à une qualité de l'apprentissage ...
  •  ... et ceux qui y voient un risque d'accroissement des inégalités sociales.

Les deux ont évidemment raison. Chaque enfant doit travailler individuellement, au calme, pour faire ou refaire des exercices, apprendre ou réapprendre ses leçons, exercer sa mémoire, travailler son sens de l'analyse.

Que peut-on proposer ?

Dépasser cette querelle demande une ligne claire : il peut y avoir des devoirs ; ils doivent pouvoir être faits, gratuitement et si les familles en formulent la demande, au sein de l'établissement grâce à un temps d'études accompagné.

Quel est le calendrier ?

Dès la rentrée 2017, le programme "devoirs faits" entrera en vigueur en collège. Il sera proposé aux élèves, sur le principe du volontariat. Il sera gratuit pour les familles. Son déploiement dans les écoles et les collèges sera progressif sur les rentrées 2018, 2019 et 2020. L'objectif est de s'appuyer sur les expériences qui fonctionnent, notamment dans l'éducation prioritaire, et de mobiliser l'ensemble des acteurs susceptibles de concourir à cette ambition :

  • enseignants volontaires rémunérés en heures supplémentaires ;
  • réorientation de l'action des assistants d'éducation au collège ;
  • recours au service civique et aux associations qui interviennent déjà sur ce champ (via une labellisation par ministère de l'Éducation nationale) ;
  • mobilisation de retraités et d'étudiants ;
  • mobilisation de la réserve citoyenne de l'Éducation nationale.

Posté par sandrinedhuez à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2017

Courir pour une bonne cause…

La course de fin d'année est prévue le 29 juin.

Cette année l'école a choisi de courir pour la cause des parents de Tao (construcyion d'une école au Népal).


Merci aux parents disponibles pour leur aide ce jour là.

Posté par sandrinedhuez à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Kermesse

Cette année, nous aurions aimé faire de la kermesse une fête de l’école avec expositions des œuvres de nos enfants.

Malheureusement, nous avons eu du mal à trouver une date, étant donné les activités, les événements et autres impératifs de chacun.

Ce n’est que partie remise et nous ferons cela en septembre.

 

En attendant bonne fin d’année scolaire et bon été à tous.

Posté par sandrinedhuez à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 mai 2017

Relance : Les enfants ont besoin de votre soutien !!!

Bonjour, 

Merci de prendre quelques instants pour lire le courrier que les parents d'élèves de l'Oisans souhaitent adresser à l'Académie de Grenoble parce que nous n'avons plus de psychologue scolaire sur notre territoire et cela devient problématique.

Alors lisez, signez, validez votre signature dans votre boîte mail et surtout partagez pour que notre souhait puisse être entendu. 

La pétition est à signer là :

http://www.mesopinions.com/petition/enfants/urgent-besoin-psychologue-scolaire-urgent/29678

Merci pour les enfants, leurs parents et les enseignants.

 

 

À l'attention : de Madame Pourchet et Madame Fis de l'Académie de Grenoble Secteur 4

Mesdames, 


L'ensemble des parents d'élèves signataires de ce courrier souhaitent porter à votre attention les difficultés que peuvent rencontrer les élèves, leur famille et les enseignants à cause de l'absence de psychologue scolaire. En effet, depuis presque 3 ans, le territoire de l'Oisans n'a plus de psychologue scolaire. 


L'accompagnement des enfants en difficulté se complexifie de plus en plus par l'absence de ce poste:  absence de suivi des dossiers, plus de bilans au sein des écoles, des orientations qui n'aboutissent pas ou avec des délais beaucoup trop long,...


Nous accueillons avec soulagement le retour de la maître E, mais un mi-temps sur l'ensemble de notre territoire montagneux est loin de venir combler tous les besoins.


Nous avons tout de même la chance d'avoir un dispositif de réussite éducative (DRE) qui prend le relais de nombreuses situations. Pour autant, le DRE devrait agir en complément de la psychologue et non en remplacement. 


Nous souhaitons vivement que ce courrier d'alerte des parents de l'Oisans puisse appuyer la nomination urgente d'un(e) psychologue scolaire sur notre territoire.


Nos sincères salutations

Les parents d'élèves de l'Oisans.

Posté par sandrinedhuez à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :